L’atelier prospectif

  • Partager l'article

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites a lancé, jeudi 31 mai 2018, une première expédition citoyenne dans le futur de notre système de retraite.

Ce 31 mai, Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites a réunit 20 citoyens au ministère des Solidarités et de la Santé pour explorer les possibles futurs de notre système de retraite.

« En 2040, tous égaux dans le nouveau système de retraite »

20 femmes et hommes, d’horizons et de profils variés, choisis parmi la communauté de la plateforme www.change.org ont été invités à se projeter en 2040 pour évaluer collectivement les impacts des décisions qui pourraient être prises en 2019 lors de la réforme des retraites.

Que se passerait-il dans 20 ans si chacun pouvait décider de partir à la retraite quand il le souhaite ? Quels seront les conséquences à moyen terme si une intelligence artificielle décidait tous les 5 ans du niveau des pensions en fonction de l’espérance de vie moyenne actualisée et de la croissance du pays ? Quel sera l’état de la société en 2040 si la solidarité nationale ne compensait plus les petites retraites, si la retraite était désormais exactement proportionnelle à ce qu’on a gagné dans sa vie ?

Une illustratrice lors de l’atelier prospectif du jeudi 31 mai 2018

Ces questions sont au cœur des enjeux de la réforme. Le débat ne peut se limiter à des questions d’équilibre budgétaire, ou à la seule question du montant des retraites. Chacun doit se poser la question des valeurs de notre pacte social, et de ce qu’il souhaite en termes de justice sociale, d’égalité et de solidarité.

C’est l’objectif de cette journée de prospection : se projeter dans des situations concrètes du futur, des situations souhaitables ou non souhaitables, pour identifier les solutions à mettre en œuvre aujourd’hui, dans la réforme.

Une séance de restitution en fin de journée, en présence d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et de Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites a permis aux participants de présenter plusieurs scénarios souhaitables auxquelles ils sont parvenus en identifiant les points de consensus, de dissensus et les voies possibles pour y parvenir.

Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Paul Delevoye et des participants lors de l’atelier prospectif du jeudi 31 mai 2018

Cet atelier participatif, organisé en partenariat avec la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) est le premier temps fort d’un dispositif de participation citoyenne qui se prolongera jusqu’à la fin de l’année 2018.

Edouard Philippe, Jean-Paul Delevoye et des participants lors de l’atelier prospectif du jeudi 31 mai 2018

Les échanges de la journée seront versés au sein d’une plateforme de participation citoyenne qui est mise en ligne à l’issue de la journée. Cette plateforme, ouverte à tous, propose d’échanger sur les modalités de mise en place d’un système universel de retraite. Des temps de débats seront organisés en région sur ces thèmes jusqu’en octobre.

Enfin, un atelier synthèse et de clôture de ce grand dispositif de participation citoyenne sera organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et la DITP pour produire un « avis citoyen », remis au Haut-Commissaire.