Discours passation de pouvoir - M. Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des retraites

  • Partager l'article

Discours de passation de pouvoir de M. Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des retraites, le 18 décembre 2019.

Monsieur le Haut-commissaire, cher Jean-Paul,
Madame la Ministre, chère Agnès BUZYN,
Mesdames et Messieurs les Secrétaires d’Etat, chère Christelle DUBOS, cher Adrien TAQUET,
Mesdames et Messieurs les membres de cabinet,
Mesdames et Messieurs les directeurs,
Mesdames, Messieurs,

Je tenais à vous dire en quelques mots les sentiments qui me traversent en ce moment, forcément particulier.

C’est d’abord un grand honneur, mais surtout une grande responsabilité, de succéder à Jean-Paul DELEVOYE, et je tiens à exprimer ma gratitude au Président de la République et au Premier ministre pour la confiance qu’ils me portent en me nommant Secrétaire d’Etat chargé des retraites auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé.

C’est aussi un sentiment de fierté de rejoindre ce Ministère des Solidarités et de la Santé, car le système universel de retraite est une pièce essentielle du projet de protection sociale du 21ème siècle que porte Agnès BUZYN. C’est un projet de justice sociale dont le cœur est la solidarité. Solidarité en particulier envers les femmes, solidarité envers les travailleurs précaires, solidarité envers celles et ceux qui ont connu des parcours heurtés et il était essentiel de le réaffirmer.

C’est enfin un sentiment d’émotion bien sûr et de reconnaissance pour le travail immense de concertation accompli par le Haut-commissaire dont je sais l’engagement sans borne au service de ce beau projet de système universel de retraite.

Je tiens vous aussi à vous remercier tout particulièrement pour la confiance que vous m’avez témoignée en m’associant très tôt à vos réflexions, bien en amont du débat au Parlement à venir, ce qui est inédit dans la méthode. Avec d’autres parlementaires de la majorité, nous avons ainsi eu l’occasion de porter les propositions issues de votre rapport à travers l’organisation de très nombreux ateliers citoyens sur les retraites, à la rencontre des Françaises et des Français.

Derrière l’expression « passation de pouvoirs » il y a l’idée d’une continuité au service de l’action publique, au service des projets. Cette continuité est ici indispensable pour poursuivre le dialogue social. Dialogue social auquel je crois intimement, auquel je suis profondément attaché et que j’aurai à cœur de promouvoir dès les prochaines heures auprès des partenaires sociaux.

Je veux ici les assurer de mon entière disponibilité et tiens d’ores et déjà à leur redire mon attachement au rôle et à la responsabilité des partenaires sociaux dans le futur système universel de retraite, dans une logique de démarche concertée essentielle face à l’enjeu que constitue la retraite pour nos concitoyens.

Cher Jean-Paul, j’aurai à cœur de maintenir la passion qui vous a animé pour construire un système de retraite plus juste et plus solidaire. Je sais que pour cela, il faudra, à votre exemple, faire preuve d’humanité, d’empathie et de détermination.

Je mettrai toute mon énergie à me montrer digne de la tâche qui m’est confiée aujourd’hui et dont je mesure toute l’importance.

Je vous remercie.

pdf Télécharger le discours passation de pouvoir - M. Laurent Pietraszewski, (...) Téléchargement (63.7 ko)