Les ateliers en région

  • Partager l'article

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé et Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites ont organisé des ateliers participatifs en région du 6 septembre au 23 octobre 2018.

Le programme de ces journées a été conçu pour répondre à trois des critères fondamentaux d’une discussion constructive :
- Un socle commun d’informations pour donner les mêmes chances à tous de pouvoir s’exprimer
- Un temps d’échange sous forme de questions/réponses en présence du Haut-Commissaire pour comprendre le projet du futur système universel de retraite
- Des temps de discussion en petits groupes pour permettre à chacun de s’exprimer puis d’élaborer des propositions collectives.

Les discussions étaient organisées par groupes de 6 à 7 personnes avec un facilitateur (salariés des caisses de retraite CNAV, AGIRC-ARRCO, MSA…) à chaque table, chargé d’animer les débats. La journée s’organisait en plusieurs séquences avec l’objectif de partager un diagnostic sur le système actuel, de débattre des principes de la réforme pour ensuite co-construire des propositions concrètes répondant à un enjeu spécifique lié à la mise en place du système universel de retraite.

Le système de retraite en 2018 vu par les participants

Les participants se disent globalement tous satisfaits et fiers d’un système de retraite solidaire et par répartition. Ils souhaitent que ces fondements restent au cœur du projet français.

Le système est néanmoins perçu comme très complexe et illisible. Si les participants sont très favorables au projet de simplification et d’universalité du système, ils redoutent que la mise en œuvre de ces principes dans le nouveau système soit synonyme d’une perte de droits et d’une baisse des pensions.

L’évolution du niveau des pensions est un sujet de préoccupation majeure pour les participants, notamment au prisme du risque de dépendance : « 1 000 euros de retraite à 65 ans et à 85 ans ce n’est pas la même chose. Le prix des soins ne sont pas les mêmes, ni leur fréquence et la dépendance n’est pas à faire peser sur les enfants » (Toulon)

Le sujet de la pérennité et de la solidarité financière du système de retraite est régulièrement revenu dans les échanges. Pour les participants, il est essentiel de diversifier les sources de financement pour que le système soit moins dépendant de la croissance et du taux d’activité.

La question de l’âge de départ suscite des interrogations : si certains s’inquiètent de le voir à nouveau repoussé, d’autres aimeraient avoir davantage de liberté quant au moment de partir en retraite.

Deux points de vigilance sont exprimés par les participants : la question de la pénibilité et le sujet de l’inégalité entre les femmes et les hommes. Ce sujet est largement abordé au sujet des pensions de réversion, qui doivent selon les participants être non seulement conservées mais améliorées. Ce dispositif doit également être revu pour les participants qui estiment que les droits devraient être ouverts aux couples pacsés, à l’évolution des modes de conjugalité.

Le projet de réforme vu par les participants

Globalement le futur système de retraite est considéré comme une formidable opportunité pour plus d’équité et d’égalité, même si sa mise en œuvre est source d’inquiétude pour beaucoup de participants.

- Le sujet le plus clivant : l’harmonisation de tous les régimes versus la prise en compte des spécificités (pénibilité, horaires de nuit, etc.)
- Les inquiétudes : le choix d’un système en points, le niveau des pensions, la pérennité d’un système par répartition, la transition entre les deux systèmes et la capacité à « tenir le cap » au fil des alternances politiques.
- Les points de consensus : la simplification du système, la recherche d’équité entre les actifs, le maintien du principe de répartition et de solidarités intergénérationnelles, interprofessionnelles et intersectorielles, la compensation des inégalités salariales femmes-hommes au moment de la retraite.

NB – les propositions issues des ateliers ont été intégrées dans les synthèses thématiques.

Les engagements du Haut-Commissaire à la réforme des retraites

Des engagements ont été pris pour garantir la qualité de la démarche, notamment une transparence totale sur les comptes rendus des ateliers et l’indépendance de l’équipe d’animation vis-à-vis des enjeux de la réforme.

- Consulter les synthèses de chaque atelier.

pdf Synthèse des 8 ateliers participatifs Téléchargement (5.3 Mo)